EU RICHTER : alerte tsunami et séisme, début de l’exercice !

23 03 2017

2017_MFDF_022_D_002_028

21 mars 2017 : un séisme de 8.5 sur l’échelle de Richter se produit au nord-est des petites Antilles. Les départements français d’Amérique (DFA) sont fortement touchés par cette catastrophe naturelle suivie d’un tsunami qui balaye l’ensemble des îles, provoquant de nombreux dégâts sur les côtes exposées.

Les conséquences du tremblement de terre sur des constructions vétustes, aussi bien en Martinique, en Guadeloupe que dans les îles du Nord, imposent une projection d’éléments de la sécurité civile. Face à l’ampleur des dégâts, l’Union Européenne  décide de projeter sur ces DFA des détachements d’intervention.

Tout en assurant leur propre résilience, les FAA sont sollicitées pour renforcer les éléments locaux de la sécurité civile, et soutenir le déploiement européen.

2017_MFDF_022_C_001_005Le BATRAL Dumont d’Urville poursuit son déploiement vers Saint-Martin en effectuant un plageage à Rivière-Sens en Guadeloupe sur son transit, afin d’embarquer une section supplémentaire du 33e RIMa pour le renforcement de sa RIOE (réserve d’intervention opérationnelle embarquée).

2017_MFDF_022_C_001_036Embarquement d’une section du 33e RIMa, actuellement déployée en Guadeloupe dans le cadre d’une mission de souveraineté, afin de renforcer la RIOE en direction de Saint-Martin pour l’intervention des forces armées en soutien des acteurs de la sécurité civile dans les îles du Nord.

Montée en puissance du poste de commandement interarmées (PCIA).

2017_MFDF_022_D_002_001La cellule de management de l’information assure l’échange d’informations en provenance de la Préfecture et des administrations étatiques avec le centre de commandement des forces armées aux Antilles.

2017_MFDF_022_D_002_002La cellule J2 est chargée de collecter et synthétiser les renseignements de la préfecture, des administrations étatiques et militaires, afin d’établir un état de la situation générale (destruction ou obstructions des infrastructures portuaires et aéroportuaires, coupures éventuelles d’axes routiers, d’eau ou d’électricité, nombre de blessés ou morts civils et militaires).

2017_MFDF_022_D_002_003La cellule J3 Mer coordonne l’activité des unités de la Marine nationale, tant les bâtiments de surface que les hélicoptères embarqués. A ses côtés, les cellules J3 Air et J3 Terre, sont chargés des activités de l’ensemble des aéronefs militaires (CASA et PUMA en provenance des FAG) et des activités des troupes à terre (33e RIMa renforcé par le 9e RIMa des FAG en Martinique, 33e RIMa en renfort du RSMA en Guadeloupe et 33e RIMA renforcé du RSMA à Saint-Martin).

2017_MFDF_022_D_002_004La cellule J4 du pool logistique. Au premier plan, le responsable « Soutien de l’homme » en provenance du groupement de soutien de la base de Défense (GSBdD) qui coordonne et synthétise les besoins et les livraisons de vivres de combat, d’eau et de carburant. En arrière-plan, les spécialistes des infrastructures en provenance de la direction des infrastructures de la Défense (DID) qui évaluent les besoins et modalités d’intervention sur des bâtiments touchés durant le séisme ou le tsunami.

2017_MFDF_022_D_002_005La cellule d’aide aux familles (CAF) qui synthétisent les informations en provenance des chefs d’îlots. Chaque famille de militaire est identifiée dans un quartier avec un chef d’îlot qui a pour mission de faire un état des lieux des dégâts matériels ou humains dans son quartier. Il fait ensuite remonter ses informations à la CAF au sein du PCIA qui pourra ainsi avoir un état de la situation générale et décider des priorités de missions à confier aux FAA.

2017_MFDF_022_D_002_033En soirée le 21 mars 2017, un CASA des forces armées en Guyane (FAG) a posé au pôle aéronautique étatique (PAE) pour déployer une section du 9e RIMa des FAG afin de renforcer le 33e RIMa dans son action en Martinique.​​​

 


Actions

Informations






Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus