• Accueil
  • > 33ème RIMa
  • > Tjembé, un entraînement interarmées à l’évacuation de ressortissants à Saint-Martin

Tjembé, un entraînement interarmées à l’évacuation de ressortissants à Saint-Martin

25 01 2017

2017MFDF008_001_053 (NXPowerLite)

Du 19 au 23 janvier 2017, près de 170 militaires d’active et de réserve des forces armées aux Antilles (FAA) ont participé à un exercice militaire baptisé Tjembé, se déroulant principalement sur l’île de Saint-Martin.

2017MFDF008_001_126 (NXPowerLite)Programmée de longue date, cette manœuvre militaire a pour objectif général d’entraîner les forces armées des Antilles à conduire le déploiement et l’intervention de moyens militaires terrestres basés en Martinique et en Guadeloupe dans le cadre d’une opération d’évacuation de ressortissants.

2017MFDF008_001_291 (NXPowerLite)Dans le cadre du scénario, le ministère des affaires étrangères et du développement international a demandé au ministère de la Défense de soutenir une opération d’évacuation. Les forces armées aux Antilles déploient alors le 33e régiment d’infanterie de Marine (RIMa) par vecteur maritime via le bâtiment de transport léger Dumont d’Urville ainsi que par vecteur aérien avec un avion de transport CASA des forces armées en Guyane. Leur mission : participer à la récupération des ressortissants recensés sur l’île fictive de Santo Martino.

2017MFDF008_001_197 (NXPowerLite)Pour ce faire, un poste de commandement, armé par le 33e RIMa et renforcé par la direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information de la Défense (DIRISI) des Antilles, était installé dans un hôtel au nord de l’île. Animé par la direction de l’exercice, son rôle était de coordonner les opérations d’évacuation. Une fois rassemblés, les ressortissants joués par une compagnie du 33e RIMa étaient évacués vers un point d’évacuation primaire (PEP) installé à l’aéroport de Grand-Case. Au PEP, la compagnie de commandement et de logistique du 33e RIMa était alors en charge de la gestion du site, de l’accueil des ressortissants, leur fouille, le contrôle de leur identité, leur restauration et leur hébergement avec le soutien d’un personnel du groupement de soutien de la base de Défense (GSBdD) des Antilles, avant de les évacuer vers le centre de regroupement et d’évacuation de ressortissants (CRER) fictif de Martinique. Une structure médicale militaire, armée par le centre médical interarmées (CMIA) de Martinique, était également déployée au PEP, en mesure de porter assistance à d’éventuels blessés et d’assurer un soutien psychologique au profit des ressortissants.

2017MFDF008_001_203 (NXPowerLite)La préparation opérationnelle des militaires est permanente et nécessaire pour être toujours prêt à intervenir au profit de la population. Si les entraînements quotidiens sont généralement conduits en Martinique où est stationnée la majorité des forces armées, les militaires des FAA entretiennent régulièrement leur savoir-faire de déploiement d’urgence et d’intervention sur l’ensemble du territoire français aux Antilles. Ainsi, les entraînements opérationnels majeurs des FAA sont généralement conduits sur la Guadeloupe et ses dépendances (ex : CARAÏBE 2014, TCHEMBÉ 2015) ou sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy (ex : HUREX 2015 et 2016).

Les FAA garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées de premier plan sur le théâtre Caraïbe, en coordination avec les forces armées en Guyane. Aux Antilles, les forces armées assurent des missions de souveraineté et de coopération régionale, et conduisent trois missions spécifiques : l’action de l’Etat en mer, sous l’autorité du délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer afin de combattre efficacement le narcotrafic en mer et de coordonner la mise en œuvre des plans d’urgence en mer ; le secours aux populations en cas de catastrophes naturelles ou de situations humanitaires graves dans la zone ; la participation à une opération militaire dans un environnement national ou multinational comme à une évacuation de ressortissants.

MOYENS DEPLOYES POUR TJEMBÉ 2017

Près de 170 militaires d’active et de réserve des FAA étaient engagés avec :
1 poste de commandement, armé par le 33e RIMa et renforcé par le groupement de soutien de la base de Défense (GSBdD) des Antilles et par la direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information de la Défense (DIRISI) des Antilles
1 section d’aide à l’engagement et au déploiement (SAED), armée par le 33e RIMa
5 véhicules légers tout-terrain P4, 3 véhicules tactiques GBC 180, 5 camions de transport tactique TRM 2000 et 1 remorque 1500 litres du 33e RIMa
1 structure médicale militaire déployée, armée par le centre médical interarmées (CMIA) de Martinique
1 bâtiment de transport léger (BATRAL) Dumont d’Urville
1 plastron de ressortissants armé principalement par une compagnie du 33e RIMa

+ 1 avion de transport tactique CASA en provenance des forces armées en Guyane


Actions

Informations






Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus