La 22S conduit une opération interministérielle et bilatérale de police des pêches

16 11 2016

Photo Antigua

Le mardi 11 octobre 2016, l’hélicoptère Alouette III du détachement 22S de la Marine nationale stationné au sein des forces armées aux Antilles a apporté son concours à la Direction de la Mer de Guadeloupe et au CROSS Antilles-Guyane afin de conduire une mission de police des pêches conjointe inédite entre Antigua et la Guadeloupe.

Durant l’opération, plusieurs navires en action de pêche ont été contrôlés et deux dispositifs de concentration de poisson reportés dans la zone de survol définie conjointement avec les autorités d’Antigua.
Outre les résultats opérationnels concluants, ce vol a également permis de développer les échanges de coopération bilatérale avec les autorités antiguaises. Un observateur des garde-côtes antiguais a en effet pu prendre place à bord de l’hélicoptère à cette occasion et découvrir ainsi les procédures et savoir-faire français en la matière.
Le détachement 22S des forces armées aux Antilles réalise régulièrement, à bord de son Alouette III, des vols de surveillance au profit d’autres administrations de l’Etat, notamment les Directions de la Mer de Guadeloupe et de Martinique. En développant ce type d’opérations interministérielles au titre de l’action de l’État en mer (AEM), les administrations ont pour objectif de faire respecter les zones d’interdictions et de limitation de la pêche. Elles protègent ainsi la zone économique exclusive des Antilles contre les nombreuses activités de pêche illicites.
Le secteur des pêches maritimes en Guadeloupe doit faire face à une concurrence très importante de la pêche de loisir et d’importations illégales en provenance des îles voisines. Les attentes des professionnels du secteur sont donc fortes vis-à-vis des services de contrôle dont la Marine nationale est un des acteurs.
Les FAA garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées de premier plan sur le théâtre Caraïbe, en coordination avec les forces armées en Guyane. Les FAA conduisent trois missions principales : l’action de l’État en mer sous l’autorité du délégué du Gouvernement pour l’action de l’État en mer (DDG AEM) afin de combattre efficacement le narcotrafic en mer et de coordonner la mise en œuvre des plans d’urgence en mer, l’assistance aux populations en cas de catastrophe naturelle et la coopération internationale et inter-administration.

 

Repère :

Bilan de la police des pêches en Guadeloupe
Depuis le début de l’année 2016, 10 opérations interministérielles majeures ont été conduites en Guadeloupe (dont 6 en mer) et ont donné suite à des sanctions administratives et pénales.

Les moyens de la Marine nationale en Guadeloupe
Outre le déploiement régulier des bâtiments de surface ainsi que des aéronefs de la Marine nationale basés en Martinique, une unité de la gendarmerie maritime, placée sous le contrôle opérationnel du commandant supérieur des forces armées aux Antilles, est basée en permanence à Pointe-à-Pitre. La zone d’action du patrouilleur côtier de la gendarmerie maritime (PCGM) Violette se situe sur l’ensemble des îles françaises de la Caraïbe. Il dispose d’un équipage de 14 hommes (1 officier, 10 sous-officiers, 1 officier marinier, 2 gendarmes adjoints volontaires détachés en renfort).

Les missions de la Marine nationale aux Antilles
Les unités de la Marine conduisent plusieurs missions au large des îles françaises de la Caraïbe : surveillance maritime, lutte contre le trafic de stupéfiants, assistance aux usagers de la mer ou encore protection des intérêts économiques français et environnementaux en conduisant des opérations de police de pêche illégale dans nos eaux ou de lutte contre les pollutions maritimes dans la zone.


Actions

Informations






Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus