Passation de commandement pour la Base Navale de Fort-de-France

3 08 2016

2016MFDF048_001_041

Le vendredi 29 juillet 2016, le contre-amiral Olivier Coupry, commandant supérieur des forces armées aux Antilles, a fait reconnaître le capitaine de frégate Sébastien Goinère comme nouveau commandant de la base navale de Fort-de-France. Il succède au capitaine de frégate Jean-Marc Cantala.


2016MFDF048_001_057Entré dans la Marine en 1999 après un an de service national, le capitaine de frégate Sébastien Goinere a eu une carrière essentiellement tournée vers les bâtiments. Ayant servi comme commandant adjoint navire sur l’aviso Commandant Blaison, il participa à la mission Enduring Freedom et à un déploiement dans le cadre de la lutte contre les trafics dans la zone Caraïbes. Deux années comme officier d’échange dans les structures de soutien de la Marine canadienne viennent compléter sa connaissance du maintien en condition opérationnelle. Toujours dans les fonctions de commandant adjoint navire, sur la frégate Aconit, il prit part par deux fois aux opérations de maintien de la paix devant le Liban, à un déploiement multinational au Brésil et enfin à un déploiement de cinq mois en océan Indien au sein de la force Atalante. Lors de ce dernier, il participa à l’opération de libération des otages du voilier Tanit. Puis, il quitta les pontons durant 3 ans pour faire partie de l’encadrement des élèves, en deuxième et quatrième année de l’Ecole Navale, et suivre les cours de l’Ecole de guerre. Il reprit ensuite la mer sur les bateaux scientifiques Monge, comme commandant en second, et enfin sur le Beautemps Beaupré sur lequel il était commandant de l’équipage A jusqu’à l’été 2016.
Bilan du commandement du capitaine de frégate Jean-Marc Cantala.
La base défense de Fort-de-France constitue la plateforme du soutien technique et logistique des unités navigantes de l’arc Antilles Guyane. L’antenne du SSF Antilles assure la maîtrise d’ouvrage pour les Antilles et la Guyane par le biais de contrats de disponibilité et des marchés ponctuels pour les unités pour lesquelles les prévisions de RSA sont proches. La maîtrise d’œuvre est partagée entre les industriels et les ateliers militaires.
Le rattachement organique à ALFAN s’est bien passé.2016MFDF048_001_025
En matière de rayonnement, outre les visites du site historique du Fort Saint Louis, l’effort est porté sur la consolidation du lien Armée Nation. La base navale est associée à l’encadrement d’une classe de « Cadets de la Défense ».  Fort de cette expérience, la structure en place est mise à profit pour diffuser l’esprit de défense. La base navale concourt au parcours citoyen des jeunes martiniquais (classes ou délégués des élèves, écoliers, collégiens, lycéens, BTS). Cette année, plus de 3000 jeunes ont bénéficié de ce soutien sur le site du Fort Saint-Louis.2016MFDF048_001_003
Enfin, la préparation militaire marine du fort Saint-Louis a été réactivée après plusieurs années de mise en sommeil. A la fin de la première session, six jeunes ont signé un ESR de 30 jours et sont employés aux fonctions de service sur la période estivale. Six postes supplémentaires seront ouverts d’ici à la fin de l’année au titre de cette réserve opérationnelle.

La base navale de Fort-de-France, le soutien aux opérations depuis un site d’exception
Créée le 1er septembre 1998, la base navale de Fort-de-France est chargée de l’accueil et du soutien des unités navigantes stationnées ou de passage dans le port (soutien portuaire, soutien logistique, soutien de l’homme). Sous l’autorité de l’amiral – commandant supérieur des forces armées aux Antilles, elle participe à son niveau, aux opérations militaires, opérations de secours d’urgence et missions permanentes de souveraineté conduites par l’ensemble des forces armées aux Antilles (protection des intérêts français, action de l’état en mer, lutte contre le narcotrafic…).
La base navale est située au cœur du Fort Saint-Louis, un site chargé d’histoire et lieu emblématique de la Martinique. Depuis le 08 juillet 2014, une partie du fort a été ouverte au public afin de lui permettre de découvrir ce site vivant où travaillent chaque jour plus de 200 marins et personnels civils des forces armées aux Antilles, ainsi que le personnel de l’antenne Antilles-Guyane du service de soutien de la flotte (SSF) et le personnel de l’antenne Caraïbe de l’office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS).


Actions

Informations






Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus