• Accueil
  • > Non classé
  • > Le Dumont d’Urville participe à un exercice interarmées d’évacuation de ressortissants

Le Dumont d’Urville participe à un exercice interarmées d’évacuation de ressortissants

15 12 2015

 

2015MFDF080_001_050

Du 30 novembre au 05 décembre 2015, le bâtiment de transport léger Dumont d’Urville a participé, aux côtés de près de 150 militaires d’active et de réserve des forces armées aux Antilles (FAA) ainsi qu’une trentaine de militaires des forces armées en Guyane (FAG), à un entraînement opérationnel baptisé TCHEMBÉ 2015, se déroulant principalement sur Basse-Terre en Guadeloupe, à Marie-Galante et aux Saintes.

2015MFDF080_001_029Programmée de longue date, cette manœuvre militaire avait pour objectif général d’entraîner les forces armées des Antilles à conduire le déploiement et l’intervention de moyens militaires terrestres basés en Martinique et en Guadeloupe dans le cadre d’une opération d’évacuation de ressortissants français ou étrangers dans la zone. Le BATRAL était au cœur de cet entraînement, tant dans le cadre de la projection des troupes et des véhicules du 33e régiment d’infanterie de Marine (RIMa) que dans la conduite d’opérations d’évacuation de ressortissants fictifs.

2015MFDF080_001_119

Dans le cadre du scénario, les forces armées aux Antilles avaient pour mission d’évacuer près de 80 ressortissants de l’archipel (fictif) d’Harni. Pour ce faire, une section d’aide à l’engagement débarqué (SAED) armée par le 33e RIMa a été déployée à plusieurs reprises et en plusieurs lieux grâce au BATRAL, avec pour mission de rassembler les ressortissants sur des trois points de regroupement (PR) avant de les évacuer vers un point d’évacuation primaire (PEP). Une fois rassemblés sur les PR de Guadeloupe, des Saintes et de Marie-Galante, les ressortissants joués par la 2e compagnie du 33e RIMa ont pu être évacués vers le PEP grâce à sept opérations d’évacuation réalisées soit par voie maritime grâce au concours du bâtiment de transport léger Dumont d’Urville, soit par voie aérienne grâce à des rotations effectuées par un avion de transport tactique CASA et un hélicoptère PUMA des forces armées en Guyane. En parallèle, une opération d’hélitreuillage par PUMA depuis la plateforme hélicoptère du BATRAL et une opération terrestre de secours de blessés ont également été conduites dans le cadre du scénario.

2015MFDF080_001_060

Durant cet entraînement opérationnel, le Dumont d’Urville en a profité pour remettre à jour des dossiers de plage et réaliser des analyses d’infrastructures portuaires du Sud de la Guadeloupe, des Saintes et de Marie-Galante. Ces données sont essentielles en vue d’une éventuelle intervention réelles des FAA, à la suite d’une catastrophe naturelle de type cyclone par exemple, où les militaires pourraient être sollicités par la Préfecture pour porter secours à la population et intervenir dans des zones potentiellement dévastées.

Composante amphibie des forces armées aux Antilles, le bâtiment de transport léger Dumont d’Urville est un navire plutôt atypique. Conçu pour le transport d’une compagnie d’infanterie motorisée, sa structure à fond plat lui permet également de se poser sur une plage pour débarquer aisément hommes et véhicules. Au sein des forces armées aux Antilles, sa mission principale est d’être en mesure de contribuer aux missions de secours d’urgence en cas de catastrophe naturelle dans l’arc antillais. Pour ce faire, le Dumont effectue une préparation opérationnelle permanente, tant pour entretenir son savoir-faire de projection de troupes et véhicules, qu’en conduisant des missions de reconnaissance de sites adaptés à des manœuvres de « plageage » dans l’ensemble des îles des Antilles.

 


Actions

Informations






Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus