Exercice Caraïbe 2014 : c’est parti !

13 05 2014

003

Du 12 au 20 mai 2014, les forces armées aux Antilles conduisent un exercice de secours à population suite à une catastrophe naturelle majeur sur le territoire national. Baptisé Caraïbe 2014, cet exercice interarmées et interministériel réuni plusieurs services de l’Etat en Martinique et en Guadeloupe, des organismes de secours et près d’un millier de militaires, en comptant la participation exceptionnelle du Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Mistral, actuellement en mission Jeanne d’Arc.

Organisé en moyenne tous les deux ans, l’exercice Caraïbe constitue un rendez-vous majeur dans l’entraînement des forces armées sur le théâtre « Antilles-Guyane ». Le scénario de l’édition 2014 s’inscrit dans la continuité de l’exercice caraïbe 2013. Plusieurs jours après un tremblement de terre en Guadeloupe, une violente réplique conduit la préfecture zone à solliciter l’intervention des militaires sur l’île de Marie-Galante où les moyens de secours civils sont jugés insuffisants.
Pour les FAA, l’objectif de cet exercice est d’entraîner les états-majors et les forces à jouer toutes les phases d’un engagement opérationnel de secours d’urgence, depuis la planification jusqu’au déploiement et au retrait des moyens interarmées engagés. Il vise particulièrement cette année à dérouler la phase d’accueil et d’intégration au sein de l’opération de moyens militaires venus en renfort de métropole.

043

 Le scénario de Caraïbe 2014 se déroule en trois phases :
- du 12 au 13 mai 2014 : une première phase de lancement de l’exercice impliquant les FAA, le Centre Opérationnel Zonal de la préfecture de Martinique, le Centre Opérationnel Départemental de la préfecture de Guadeloupe (phase à dominante civile impliquant l’état-major des FAA et l’état-major interministériel de la zone Antilles (EMIZA), afin de mettre en œuvre les plans de secours d’urgence) ;
- du 14 au 16 mai 2014 : une seconde phase, à dominante militaire, avec la projection de forces sur Marie-Galante et les premières opérations de secours au profit de la population ;
- du 17 au 19 mai 2014, une troisième phase baptisée « Mistral Galant », également à dominante militaire, avec l’arrivée sur zone du groupe Jeanne d’Arc, correspondant à l’intégration des renforts métropolitains dans l’opération, (avant le désengagement complet de la force le 20 mai) ;

Caraïbe 2014 en chiffres: 950 militaires de l’armée de terre, de l’armée de l’air et de la Marine dont une cinquantaine de réservistes seront déployés au cours de cet exercice. D’importants moyens terrestres, maritimes et aériens seront mobilisés :
FAA : 1 BATRAL Dumont D’Urville, 1 poste de commandement interarmées de théâtre en Martinique, 1 poste de commandement avancé à Marie-Galante, 1 groupement Terre composé d’1 compagnie motorisée à deux sections, 1 détachement logistique et 1 équipe d’animation
RSMA Guadeloupe : 1 groupe de travaux publics et 1 section de déblaiement
1 BPC Mistral avec 1 EDAR, 2 CTM, 1 Alouette III, 1 groupe tactique embarqué (comprenant 3 sections d’infanterie, 1 section du génie, 1 unité interarmées de plage, 1 réserve opérationnelle embarquée, 2 Puma et 2 Gazelles)
FAG : 1 avion CASA des forces armées de Guyane et 1 renfort état-major
Nombreux renforts civils : préfecture de Martinique et de Guadeloupe, SAMU, SDIS, Croix Rouge, communes…

 


Actions

Informations






Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus